ARRIVEE DES PNEUMATIQUES

 Les premiers carosses - Invention des pedales - Velocipedie en Europe - La velocipedie militaire - Les grands hommes et la velocipedieArrivee des pneumatiques - Affiche de velo

Il n'etait pas tres sur de circuler sur les chemins de pierre avec ces premieres draisiennes et ces velocipedes. Les roues de ces engins etaient constituees de jante en fer, peu confortables et encore moins sures, puisqu elles n avaient pas la moindre adherence au terrain sur lequel elles glissaient. Avec le temps et l'arrivee des velocipedes de Michaux survinrent les premiers essais pour recouvrie les jantes de materiaux protegeant le cycliste en amortissant les coups et les vibrations qu'il subissait des qu'il passait sur les chemins tortueux et en mauvais etat. Pour eviter ce desagrement, on tenta de recouvrir ces jantes metalliques de bande de liege, de cuir et de chanvre. Les bandes etaient collees sur les jantes, mais malheureusement, au bout de quelques kilometres, ces pneumatiques de fortune se detachaient inevitablement.  En 1843, le Britannique Charle Goodyear decouvrit de maniere surprenante le caoutchouc vulcanise. Quatre ans plus tard, un autre Britannique, Thomas Hancock, investit son argent dans la production industrielle de ce materiau extremement elastique qui resistait si bien au chaud et au froid. En realite, le premier caoutchouc fabrique par Hancock etait d une variete tres molle, le caoutchouc dur, etant homologue qu en 1853, avec le brevet du chercheur allemand L.O. Meyers. Pendant ce temps, un autre cerveau, plus perspicace encore, celui de l ingenieur anglais Robert William Thompson, associait l elasticite du caoutchouc a l air pour inventer ainsi le pneumatique gonflable. Dans le texte qui accomane le brevet anglais, obtenu a Londres le 10 decembre 1845, Thompson decrit ainsi ses nouveaux pneumatiques. Le temps passsant, le caoutchouc revint en force chez les fabriquants de pneumatiques. En 1865, on fabriquait des bandes de caoutchouc en forme de U et de V qui s emboitaient sous pression dans les contours des jantes en fer. Il y eut ensuite quelques innovations plus ou moins ingenieuses, jusqu en juillet 1888, John Boyd Dunlop, un veterinaire irlandais de Belfast, breveta son pneumatique a air elabore avec du caoutchouc provenant d'Inde. Tout est parti d'une promesse que John Dunlop fit a son fils de lui fabriquer pour son tricycle les roues les plus veloces au monde. Une tache besogneuse et laborieuse qui eut son point culminant dans la compression de l'air dans un tube en caoutchouc recouvert de toile a voile de haute qualite, systeme qu il afusta ensuite sur la jante de la roue. Une fois arrive a ses fins et l'invention brevetee, Dunlop decrivit cette Invention. Baptisee comme les roues pneumatiques, l'invention attira rapidement l attention d'un fabriquant de velos de Belfast, Edin et Finley Sinclair, qui entreprit sa production. Neanmoins, la veritable consecration pour les roues pneumatiques vint de la competition sportive. Le celebre cycliste William Hume, invente par Dunlop afin de tester ses roues, fut enthousiasme au point de les utiliser en competition. Il gagna quatre courses avec elles lors des jeux sportifs de Queens College. Peu enclin a faire des affaires, Dunlop vendit son brevet pour un prix derisoire a Harvey du Cros. Celui ci s associa a Dunlop et tous deux creerent la Pneumatic Type Company, ayant son siege a Belfast. Apres quelques deboires, la recente entreprise, a laquelle on ajouta le nom Dunlop, commenca a produire ses pneumatiques en 1889. Vinrent ensuite les problemes avec la concurrence qui voulut nier les droit au brevet. Dans une lutte acharnee, la Dunlop Pneumatic Tyre s empetra dans une course a l'achat des brevets afin de barrer la route a la concurrence. Entre autres, elle acquit les droits pour la pneumatique en cable de fil de fer de Charles Kingston Welch et ceux du pneumatique Clincher, a coussinets, brevetes par un Americain, W.E. Bartlett, egalement en 1890. Avec l'acquisition de ces brevets, il n etait plus necessaire d'acheminer les pneus d'usine de Belfast pour qu ils fussent montes sur les roues, le procede se faisait directement dans les differentes usines a velos. Avec le temps, la firme francaise Michelin, installee a Clermont Ferrant, se mit a fabriquer un pneu avec chambre a air que les cycliste eux meme pouvaient monter ou demonter, et reparer sur la route. Avec ces petits pneus, Charles Terront remporta le mythiques Paris Brest Paris de 1891. L'invention du petit pneu ne fut que le franchissement d'un pas du plus, mais pas revolutionnaire dans le progres de la bicyclette.

nouveaux pneumatiques de Thompson - Invention brevetee de Dunlop




Contact | Recommander Velo Paris | Livre d'Or | Annuaire | Forum | Petites Annonces | Acces Rapide | F.A.Q. | Recrutement | Partenaires | Publicité

Signaler un lien mort

Velo Paris : Visite de Paris en velo - Copyright VéloParis 2006

Partenaires : Too-Velo